Étudiants, pourquoi faire des études en supply chain ?

Merci à Joshua Sütterlin pour cette image !

La crise sanitaire du covid19 a permis de mettre en exergue la filière logistique. D’une part lorsque nous avons découvert avec stupéfaction l’indisponibilité des produits dans les rayonnages de magasins, d’autre part avec l’acheminement du vaccin et ses conditions de manutention capricieuses.

Il est également intéressant de souligner que Michel Edouard Leclerc se servait des images captées à l’intérieur de ses entrepôts pour rassurer les français sur la disponibilité des biens de première nécessité. La gestion des stocks éclate au grand jour.

Revenons donc au sujet principal de cet article, pourquoi s’orienter vers les métiers de la logistique et du transport à l'issue d’un baccalauréat ?

Pour répondre à cette question, je m’appuierais sur ma propre expérience. En effet, j’ai décidé de me réorienter à l’issue de l'obtention de mon baccalauréat STI2D en septembre 2015.

Malgré plusieurs rendez-vous avec le conseiller d’orientation pédagogique, je n’arrivais pas à entrevoir un projet professionnel. C’est d’ailleurs un moment assez difficile à vivre lorsqu’on est lycéen, j’étais strictement incapable de répondre à la fameuse question : “Tu voudrais faire quoi comme métier plus tard ?” En Janvier 2015, je devais alors saisir mes vœux d’affectation sur la plate-forme Admission post bac (APB). C’est un peu par hasard que j’ai découvert la filière logistique et transport. Pour la petite anecdote, je poursuivrai 2 ans après sur un diplôme d’ingénieur en logistique industrielle.

Cette formation en logistique a retenu mon attention car elle abordait un large ensemble d’enseignements : Transport routier de marchandise, maritime, ferroviaire, droit du transport, organisation logistique et comptabilité analytique. Je faisais donc le rapprochement entre la vie quotidienne et les cours proposés par cette université.

De plus, je m'interrogeais souvent sur l’itinéraire de toutes ces semi-remorques que je voyais sur l’autoroute ou que j’apercevais depuis la fenêtre de mon appartement.

Raison n°1 : La diversité des secteurs d’activité

Qu’il s’agisse de la grande distribution (retail logistique), du secteur pharmaceutique ou encore de l’automobile et de l’aéronautique, la logistique est partout autour de nous. En effet, dans le cas de la grande distribution (FMCG pour Fast Moving Consumer Goods en anglais), nous avons besoin de nombreux corps de métiers pour fabriquer, distribuer et commercialiser les denrées alimentaires et autres produits du quotidien.

Dans le cas du secteur de l’automobile, nous avons besoin d’assurer la disponibilité des pièces détachées d’un véhicule par exemple. On dit souvent qu’un véhicule compte 30.000 pièces différentes, vous comprendrez qu’il faut du monde et de l’espace pour s’en occuper.

En plus de ces secteurs d’activité variés, on différencie 3 grands types d’intervenants : Industriel, transporteur, distributeur.

Parmi ces intervenants, on distinguera différentes typologies d’entreprises PME/ETI, start up, grande entreprise ou multinationale. Chacune ayant ses propres spécificités liées à son activité : Une multinationale qui commercialise des produits frais attachera beaucoup d'importance à la culture du KPI et à l’atteinte d’objectifs chiffrés. Une petite usine de province spécialisée dans l’assemblage de capteurs attachera peut-être plus d’importance au savoir-être des individus et à l’esprit de convivialité.

Raison n°2 : Des enseignements variés et concrets

Les fonctions supply associent l’utilisation d’outils informatiques avec des compétences humaines et techniques. Vos outils informatiques seront principalement les logiciels Microsoft Excel, Access, Powerpoint et Outlook. Le logiciel Skype sera remplacé par Teams avec la généralisation du travail à domicile. En fonction des typologies d’entreprise, vous serez amené à utiliser un ERP de type SAP ou Oracle.

Selon moi, sur les formations de types BAC+2 ou licences en logistique, le niveau d’étude en mathématiques est largement accessible.

Il s’agit de mathématiques appliquées comme la théorie des jeux, les probabilités, les statistiques, l’optimisation linéaire ou encore la théorie des graphes. Les cours ont des applications concrètes ce qui peut faciliter votre compréhension. En revanche, si vous poursuivez sur une école d’ingénieur, des épreuves en langage de programmation, automatisme pourront peut-être vous donner du fil à retordre.

Raison n°3 : Les langues étrangères

Le niveau de langues doit être un point fort de votre profil, vous devrez maîtriser le français, l’anglais et une 3éme langue est fortement recommandée. Cela s’explique assez facilement, de par la mondialisation, la délocalisation et la complexité des réseaux logistiques. Aujourd’hui les intervenants sont répartis aux 4 coins du globe. Il n’est jamais trop tard pour se perfectionner en anglais, néanmoins je vous conseille de commencer le plus tôt possible dans vos études.

Raison n°4 : Un métier avec des responsabilités et des actions vraiment impactantes

J’ai été surpris de voir l’importance des responsabilités qui m’ont été confiées lors de mes premières expériences professionnelles. C’est d’ailleurs un des éléments que je trouve le plus réjouissant dans ce domaine. Même si nous sommes peu visibles et souvent méconnus du grand public, le travail de logisticien et de tous les autres corps de métier en exploitation est indispensable pour assurer la disponibilité d’un produit en magasin ou via le e-commerce.

Que vous soyez sur une unité de production, un centre de distribution ou en siège social, vos actions auront un impact réel et physiquement matérialisable.

Lorsque vous travaillez en supply chain, vous serez constamment à l'affût de l’actualité : hausse des prix de l’emballage, blocage du canal de suez, pénurie de matières premières. Ces évènements extérieurs animeront vos journées de travail et je trouve cela attrayant.

En conclusion :

Les métiers de la logistique et du transport offrent de nombreux débouchés : d’une part grâce à la diversité des secteurs d’activité, des intervenants et des familles de produits. D’autre part, grâce aux multiples rencontres et interactions que vous aurez avec d’autres services de l’entreprise. Vos compétences humaines seront mises à l’épreuve tout en s’appuyant sur un bagage scientifique de niveau intermédiaire.

La filière logistique peut-être un excellent objectif de reconversion professionnelle. Des formations en logistique sont possibles par un financement via le compte personnel de formation (CPF). Je vous recommande 2 organismes :
Formation logistique dispensée par l’Afpa
Formation aux métiers du transport dispensée par AFTRAL

De manière générale, les salaires et les perspectives d’embauches sont vraiment attractifs, vous pourrez d’ailleurs visualiser ici notre article sur les salaires dans le domaine de la supply chain.

Bonne journée et merci pour votre lecture !

Visiter le site internet